11122018 frederic assemblee budget

MPAEM : Le Ministre Frédéric LOUA défend, à l'Assemblée nationale, le budget du Ministère des Pêches, de l'Aquaculture et de l'Economie Maritime

NB : Pour toutes informations complémentaires, veuillez télécharger ici la présentation du projet de budget du MPAEM session 2019 

Le ministre des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime est passé ce mardi, 11 décembre 2018 devant l’Assemblée nationale pour défendre le budget de son département pour l’année 2019. Mais avant le Ministre Frédéric Loua a fait le bilan de des activités menées par le Département courant 2018.

Pour lui, le budget alloué au Département des pêches en 2018 a permis de mener les principales activités dans le cadre de la mise en œuvre de la Lettre de Mission que le Premier Ministre, Chef du Gouvernement lui a adressée, conformément aux orientations du Président de la République.

(Résumé du discours du Ministre des pêches)

Dans le cadre de l’amélioration de la gouvernance et de la coopération dans le secteur, plusieurs activités ont été menées notamement :

  • la mise en cohérence de la politique nationale des pêches et de l’aquaculture avec celles adoptées par l’Union Africaine. Notre pays a été le premier Etats africain à remplir cette directive, grâce à l’impulsion du Président de la République. C’est en reconnaissance de ces efforts que la Commission de l’Union Africaine a décerné « le Prix d’Excellence 2018 dans le domaine des pêches et de l’aquaculture » à Son Excellence Professeur Alpha CONDE, Président de la République, lors de la Conférence internationale de Haut niveau sur l’Economie Bleue durable, tenue du 26 au 28 novembre 2018 à Nairobi au Kenya.
    Ce témoignage de satisfaction de la Commission de l’Union Africaine à l’endroit de notre Président est une victoire du Peuple de Guinée tout entier; qu’il reçoive, ici, au nom de toutes les parties prenantes du secteur des pêches, nos sincères félicitations et remerciements.

En matière de coopération l’année 2018 a été aussi, une année de consécration du secteur sur le plan sous-régional, régional et international :

  • le Département a pris part, les 26 et 27 juillet 2018, à Freetown, République de Sierra Leone, à la vingtième Session Ordinaire de la Conférence des Ministres des Etats Membres de la Commission Sous-Régionale des Pêches. A cette occasion la présidence qui était assumé par la République de Guinée, depuis 2013, a été transférée au Ministre des Pêches de la République de Cabo Verde;
  • le Ministre en charge des pêches est désigné président en exercice de la Conférence Ministérielle sur la Coopération Halieutique entre les Etats Africains Riverains de l’Océan l’Atlantique (COMHAFAT) qui regroupe 28 pays, lors de sa dixième Session tenue à Abidjan (Côte d’Ivoire), le 28 août 2018;
  • notre Département, après deux années passées à la vice-présidence du Comité des Pêches de la FAO (COFI), est élu à la présidence de cette prestigieuse institution, lors de sa 33ème Session qui s’est tenue, le 29 août 2018 à Rome, au siège de la FAO;
  • à l’occasion de la tenue de la Session de la CBI qui regroupe 189 pays, tenue au Brésil, le 14 septembre 2018, la Guinée à travers notre Ministère a été élu vice-président de cette Institution internationale, créée en 1946 et qui est chargé de la gestion des cétacés dans le monde. Il est important de signaler que c’est pour la première fois, qu’un Africain ou un Etat Africain occupe un tel niveau de responsabilité au sein de cette organisation, depuis sa création.
  • le Département a signé, le 14 septembre 2018, à Saint-Pétersbourg, un Accord de coopération dans le domaine de la pêche et de l’aquaculture entre la Fédération de Russie et le Gouvernement de la République de Guinée;
  • le 18 septembre 2018, une délégation du Département, des pêches accompagnée de Son Excellence Monsieur Ousmane SYLLA, Ambassadeur de Guinée au près des Pays du Benelux et de l’Union Européenne a eu une séance de travail avec la Direction Générale des Affaires Maritimes et de la Pêche de la Commission Européenne.
  • le Ministère des pêches a poursuivi le processus d’adhésion de la Guinée à l’Initiative de Transparence dans le secteur des pêches (FiTI) et l’organisation à Conakry d’un atelier sous régional sur l’Initiative de transparence dans le secteur des pêches, le 3 juillet 2018. A l’issue de ses travaux, l’Atelier a adopté « la Déclaration de Conakry sur la transparence de la pêche en Afrique de l’Ouest ». Cette déclaration est à l’image de la Convention de Lomé et de l’Accord de Cotonou entre l’Union Européenne et les Pays ACP.
    Dans le cadre de la promotion d’une gestion durable des ressources halieutiques, mon Département a :
  •          Elaboré et adopté le Plan d’Aménagement et de Gestion des Pêcheries 2018 dont les innovations portent sur la sous-catégorisation de la  pêche artisanale (en pêche artisanale traditionnelle, pêche artisanale motorisée et pêche artisanale avancée), la délimitation des zones de pêche artisanale et la réduction du quota exploitable par mesure de précaution à cause de la présence massive de juvéniles, immatures;
  •          Réalisé trois campagnes de recherches scientifiques dont deux portent sur les poissons de fond et la troisième sur l’observation des baleines et des dauphins;
  •          Réalisé l’évaluation indirecte de la ressource halieutique à travers l’exploitation des rapports techniques sur les exploitations. Les rapports techniques y afférent sont disponibles et servent de base à l’élaboration du Plan d’Aménagement des Pêcheries pour l’année 2019.

11122018 frederic assemblee budget

Dans le domaine de l’équipement des services techniques, les réalisations ci-après ont été effectuées :

  • l’acquisition de 9 véhicules de service et de 31 motos en faveurs du CNSHB et des services déconcentrés;
  • la rénovation de bureau et l’acquisition d’armoires, de fauteuils et de chaises.

Dans le domaine de la lutte contre la pêche Illicite, Non Règlementée et Non déclarée, mon Ministère s’est attelé à :

  • la mutualisation des moyens de surveillance maritime entre la Préfecture Maritime, la Marine Nationale et le Centre National de Surveillance et de Police des Pêches ;
  • l’acquisition de la vedette « Soumba » et des équipements d’appui à la navigation en faveur du CNSP ;
  • le renforcement de capacité des agents de surveillance et des observateurs maritimes ;
  • l’amélioration des conditions de travail dans les six bases côtières de surveillance par la dotation d’un véhicule pickup, la réalisation de forage, la construction de clôtures et de latrines, l’installation de lampadaires solaires;
  • la réalisation de la visite technique de 110 navires de pêche industrielle et de pêche artisanale avancée;
  • la réalisation de 450 jours de surveillance en mer sur 510 prévus, soit : 88,23 %. A cet effet, 950 inspections ont été effectuées et 24 navires arraisonnés, suivi du paiement d’amendes de 529 000 Euros;
  • la réalisation de 4 survols de l’espace maritime guinéen grâce à des aéronefs mobilisés à cet effet;
  • le suivi des navires au moyen du fonctionnement du VMS et de l’AIS, et CEMAPHORES, 24h/24 ;
  • les appels quotidiens des observateurs maritimes embarqués à bord des navires autorisés à pêcher.

Les réalisations effectuées dans le domaine de l’appui à la pêche artisanale maritime sont entre autres :

  • l’achèvement de la construction des Points de Débarquement de la pêche artisanale de Témétaye et de Bonfi, financé par le Maroc à hauteur de 26 millions de Dirhams. Actuellement, le Département a engagé le processus de remise officielle de ces installations au Gouvernement guinéen avec la collaboration du Ministère des Affaires Etrangères ;
  • la construction de 100 barques de pêche artisanale dans le cadre de l’initiative présidentielle ;
  • la mobilisation de 11 millions de Dollars Américains pour le financement du Projet d'aménagement du port de pêche artisanale de Kaporo, dans le cadre de la coopération avec le Japon. Le dépouillement des offres pour la réalisation des travaux de viabilisation est en cours ;
  • la dotation des communautés de pêcheurs de Forécariah, Dubréka et Boffa de gilets de sauvetage, de bouées de signalisation, d’extincteurs et de matériels d’éclairage et d’aide à la navigation avec l’appui de la FAO ;
  • le lancement du processus d’aménagement du port de pêche artisanale de Koukoudé, ainsi que le bitumage de la route d’accès dans le cadre des activités du PRAO ;
  • la construction et l’équipement de deux centres de fumage en faveur des femmes fumeuses de poissons de Téménétaye (Conakry) et de Konimodia, Préfecture de Forécariah;
  • la construction et l’équipement de 2 chambres froides pour la conservation de poisson congelé en faveur des groupements de femmes mareyeuses de la Commune Urbaine de Dubréka et du Quartier de Sodefa, préfecture de Coyah ;
  • le bétonnage de la plateforme du port de pêche artisanale de Bonfi.
  • le recensement et l’immatriculation des barques de pêche artisanale maritime ;
  • l’interdiction formelle aux étrangers non ressortissant de la CEDEAO de pratiquer cette activité, suivie de l’immobilisation de plus de 50 barques. Cette décision a impacté négativement l’approvisionnement du marché national en poisson.
  • la récupération des sites historiques, jadis occupés par les sociétés de pêche artisanale.

Par ailleurs, il est important de rappeler que tout n’a pas été facile dans le sous-secteur. Des incidents malheureux ont été enregistrés au niveau de certains opérateurs d’origine étrangère qui opèrent dans la pêche artisanale avancée. Ces incidents ont créé la panique au niveau des populations et furent circonscrits et maîtrisés grâce à l’appui de tous. Je souhaite vous dire que les dispositions sont prises par le Département avec l’appui du Gouvernement pour parer à ce genre de situation malheureuse.

En matière de l’appui au développement de la pisciculture on peut noter :

  • la création par décret de l’Agence Nationale de l’Aquaculture, chargée de cette spéculation au niveau national ;
  • l’empoissonnement de 750 étangs, 24 mares et 12 retenues hydroagricoles et d’excavations dans les carrières de sable dans 25 villages des quatre régions naturelles;
  • la formation de 700 pisciculteurs et jeunes diplômés à installer en partenariat avec les ENAE de Tolo, Bordeaux, Macenta, le Centre Universitaire de Dalaba et les Agences Guinéennes de la Promotion de l’Emploi (AGUIPE) de Kindia, Mamou, Labé, Kankan et Conakry ;
  • l’envoie en formation de cinq (5) cadres en master en aquaculture au Nigéria dans le cadre du projet WAAPP ;
  • la réalisation de l’étude sur le potentiel et la valorisation des plans d’eau résultant des exploitations de diamant dans la sous-préfecture de Banakoro dans la préfecture de Kérouané ;
  • la signature de la convention de financement du document du projet de pisciculture Guinée Forestière, Haute Guinée et Basse Guinée avec l’appui de l’AFD pour une enveloppe de 10 millions d’Euros couvrant la période 2018-2023;

Dans le cadre de la relance de l’exportation de produits halieutiques vers l’Union Européenne
Après onze années de suspension de l’exportation des produits guinéens de pêche vers le marché de l’UE, le Département a obtenu une assistance technique de l’UE en vue de relancer la filière. Dans ce cadre, les activités menées sont :

  • le renforcement des capacités de l’Autorité compétente et les acteurs de la filière production-commercialisation à travers le projet STDF/ONUDI;
  • l’acquisition de certains matériels et réactifs pour les laboratoires (LCVD et LAPH) en vue d’effectuer les analyses parasitologiques, ABVT et TMA ;
  • la reprise des analyses microbiologiques et chimiques dans le laboratoire accrédité ;
  • l’achat d’un véhicule de prélèvement d’échantillons et de six (06) motos pour les inspecteurs sanitaires ;
  • l’achat de deux (02) fabriques de glace, d’un compresseur et d’un condenseur pour la chambre froide de l’Etablissement JTH ;
  • l’affectation du Point de Débarquement de Téménétaye pour le débarquement des produits de pêche destinés à l’exportation vers l’UE.

Dans le cadre de l’approvisionnement des populations en poisson, 195 820 tonnes de poissons ont été débarqués par les pêches, artisanale maritime, industrielle et continentale.

NB : Pour toutes informations complémentaires, veuillez télécharger ici la présentation du projet de budget du MPAEM session 2019 

Site présenté par

LogoPraoGuinee

Du 27 novembre au 4 décembre 2016, Mission conjointe de supervision Banque Mondiale / Commission Sous Régionale des Pêches (CSRP) au PRAO-Guinée

La pêche dans la marre de Baro sera autorisée pour la journée du mercredi, 10 mai 2017 à partir de 8 heures. A cette heureuse occasion, une forte délégation du MPAEM dirigée par le Ministre André LOUA y est attendue.

Une mission de l'Union Européenne est attendue en Guinée du 10 au 12 mai 2017 pour discuter de : la Pêche INN en Guinée (Les arraisonnements), la transparence dans le secteur des pêches, la question de la pêche semi-industrielle, les coopérations, les projets (PESCAO)...

La FiTI-Guinée vers la mise en place du Groupe National Multipartite.

Le Comité de Pilotage Régional du Programme Régional des Pêches en Afrique de l'Ouest (PRAO) se tiendra à Conakry du 25 au 26 mai 2017

Une Délégation d’Investisseurs Turcs séjourne à Conakry, du 22 au 26 Mai 2017 afin de découvrir la possibilité de construire une usine de production de farine de poisson d'une part, et d'autre part, d'investir dans l'aménagement des pêcheries guinéennes.

Dans le cadre de la réception définitive des ouvrages débarquement Aménagés de Téminétaye et de Bonfi, une délégation du Ministère Marocain de l’Agriculture est attendue à Conakry du 24 au 26 juin prochain.

Publications

35362eef93831f203dc59b7073e55f7d.jpg

0d091fb7a09407854c97eb122a47941b.jpg

460cb034a80b59754ed9af5060ff8c58.jpg

8e9cbf68c35a45add1053b42acbcaf28.jpg